Comment préparer et réussir une cession d’entreprise ?

La cession d’une entreprise est une étape très importante et délicate qu’il est primordial de préparer minutieusement pour un bon déroulement. Céder une entreprise met en jeu plusieurs grandes étapes dont le respect scrupuleux peut hautement contribuer à la réussite de l’opération. Découvrez comment préparer et réussir une cession d’entreprise.

Réussir une cession d’entreprise : comment s’y prendre ?

La toute première étape dans le processus de cession d’une entreprise consiste à procéder à un audit complet de l’entreprise. Le but de cette étape relativement longue est d’offrir aux potentiels acheteurs une image claire et transparente de l’état réel de l’entreprise à céder. Cet audit se penchera sur l’état des ressources humaines, l’état financier, mais aussi administratif, fiscal et financier entre autres. Une fois l’audit réalisé, il est maintenant temps de délimiter avec précision le périmètre à céder et le prix de celui-ci. Il existe pour le calcul de la valeur plusieurs outils et méthodes efficaces. Il suffira donc de choisir en fonction des indicateurs disponibles (patrimoine, rentabilité, chiffre d’affaires, résultat, etc.)

Cession d’entreprise : composer avec le repreneur

Une fois les étapes citées plus haut franchies, il est maintenant temps de trouver un repreneur. À cette étape, il est recommandé de rester vigilant par rapport aux informations données à de probables acheteurs inconnus. Cette phase résolue, le repreneur pourra effectuer son audit d’acquisition afin d’éviter les possibles risques liés à l’achat. Lorsque la vente est enfin réalisée, on procède à une transmission du savoir-faire en exécutant une période de transition, ou on arrête le service dès la prise de fonction du repreneur.

La cession d’entreprise prendra fin avec la rédaction des actes de cession réalisée de préférence avec l’aide d’un avocat. Il ne faudra surtout pas négliger l’importance de la communication dans tout ce processus. En effet, la cession devra être notifiée à toute personne ayant un quelconque intérêt en jeu avec l‘entreprise cédée (employés, banques, créancières, etc.).