Comment choisir entre une filiale et une succursale ?

Les établissements issus d’une entreprise mère ont le plus souvent une attribution qui leur est spécifique. Cette attribution permet de les distinguer en fonction de leur autonomie juridique, régime d’imposition et de leur rôle. Retrouvez dès à présent toutes les différences qui existent entre une filiale et une succursale.

Quelles sont les principales différences qui existent entre une filiale et une succursale ?

La filiale et la succursale diffèrent en fonction de leur définition, leur statut juridique, leur capital social, les types d’associés et la gestion de leur comptabilité. Selon sa définition, la succursale est une entreprise qui est rattachée à une société mère. Elle possède cependant sa propre direction et sa gestion n’est pas subordonnée par celle de la société mère contrairement à la filiale. De plus, le capital d’une filiale est formé à partir de celui de la société mère. Les filiales disposent généralement d’un statut juridique. Il peut s’agir d’une Société Limitée ou d’une Société anonyme, ce qui n’est pas le cas chez les succursales. En ce qui concerne le capital social et le type d’associé, la succursale n’en a pas besoin contrairement à la filiale qui se doit de disposer d’un minimum de capital. Toutefois, la filiale peut avoir un ou plusieurs associés et leur pouvoir de décision varie en fonction de leur apport dans la filiale.

Filiale et succursale : quelle différence en fonction de leur avantage ?

De façon générale, la succursale permet de bénéficier d’un taux d’imposition réduit, ainsi qu’une possibilité de réajuster son compte de la part de plusieurs sociétés. Quant à la filiale, elle permet de disposer d’un régime de société, ce qui permet de supprimer la double imposition. C’est aussi le type de société utilisé pour accroitre la notoriété d’une entreprise donnée.

Avant de mettre en place une filiale ou une succursale, toute société se doit de considérer les avantages qu’elle peut tirer de l’un ou l’autre de ces deux types d’établissement secondaire.